Commandements du digital

Les X Commandements du digital worker & officer

 

Les X Commandements du digital worker & officer

Que tu sois tout en haut, tout en bas, au milieu, ou en haut et en bas en même temps, de la merveilleuse chaîne de production digitale, ces astuces sont pour toi. Elles sont le fruit du vécu pour t’aider, toi, tes collaborateurs et tes collègues à rester au top de l’allégresse !
En appliquant ces conseils tu risques d’économiser des heures, des jours voire des mois de productivité que tu pourras soit consacrer à encore progresser dans ton métier (notre conseil) ou à préparer tes prochaines vacances.
Tu connaissais déjà toutes ces astuces ? Alors tu en connais certainement d’autres ! Envoie-les-nous et nous compléterons le document et te citerons
(ou pas si tu préfères rester dans un splendide anonymat).

Les astuces qui sauvent

Eviter de Copier / coller entre solutions hétérogènes.

Copier de votre navigateur vers Word puis vers WordPress peut embarque de nombreux codes parasites invisibles à l’oeil mais indescriptible en HTML. Passer par un premier copier / coller dans Notepad ou bloc note avant de le recopier / coller.

Pratiquer le raccourci clavier Crtl C / Ctrl V / Ctrl A

Ou CMD C / Cmd V / CMD A sous Mac. Tu gagneras des heures de loisirs ou d’activités épanouissantes à maîtriser ces raccourcis clavier !

Bien nommer…

Tes fichiers, tes images, tes champs de base de données, tes noms colonnes, tes noms de campagnes dans Facebook, tes emailings dans ta solution Email, tes annonces dans Adword… Signification claire, se limiter aux caractères sans accent et sans espace.

Optimiser le poids et la taille de tes images.

Inutile d’insérer une image de 3mo pour une vignette sur WordPress ou dans un email à tes clients. Pourquoi ? Pour économiser de la 3G à tes clients et pour un affichage vraiment rapide. Ceci dit, nous ne sommes plus en 1999 et il faut garder à l’esprit les écrans de type Retina et ne pas hésiter à x 2 la taille des images par rapport à un affichage classique.

Privilégier le navigateur Chrome.

Non, nous ne sommes pas des suppôts de Google mais Chrome est très largement majoritaire. De plus en plus d’applications digitales ne sont désormais pleinement compatibles que sur Chrome. C’est triste mais c’est ainsi. Attention on parle ici de ton outil de travail. Pour vérifier et tester tu vas bien devoir tester dans de nombreuses configurations (voir plus bas 🙂

Eviter les 404 quand tu changes de site.

Lors du changement de solution de publication de site Web évite de créer des URL 404 à foison et assure-toi que les anciennes url sont bien redirigées vers les nouvelles. Pourquoi ? Pour ne pas perdre le référencement naturel acquis et ne pas décevoir les webmasters qui auraient pointé vers ton site. L’analyse des 404 peut être réalisée dans la Search Console de Google.

Se relire avant de publier ou d’envoyer.

Avant de publier un post sur Facebook ou envoyer un email marketing tu en vérifieras le contenu, l’exactitude des informations (prix, date, …) et les fautes d’orthographes. Tu peux répéter ce conseil deux fois dans ta tête et l’appliquer aussi souvent que nécessaire aux titres, objets de message, abstract, contenu intégral, version texte, landing page etc ! Demande aux collègues un coup de main permet souvent d’identifier les erreurs qu’ont ne voit plus 🙂

Ne pas mettre en ligne son œuvre le vendredi à 18H18.

Tu as de fortes chances de te planter car tu le feras dans l’urgence et tu auras tout le week-end pour t’en mordre les doigts (d’autant plus si tu es en week-end rando à la montagne avec impossibilité de corriger).

Devenir Power user sous Gmail / G Suite.

Apprends à utiliser la recherche pour t’organiser, créer des libellés, paramétrer des filtres automatiques, définir des réponses types, et la cerise : activer l’annulation d’envoi dans les paramètres. Pas connue de tous cette fonctionnalité te permet d’annuler un envoi dans les secondes qui suivent après avoir cliqué sur envoyer.

Automatiser ses publications.

Des outils comme IFTTT permettent d’automatiser de nombreuses publications. Par exemple republier le nouvel article sur ton site automatiquement vers ta page Facebook.

Les astuces pour vivre la vie de ses clients

Utiliser les réseaux sociaux même si on n’aime pas ça !

Pourquoi ? Parce que tes clients sont sur les réseaux sociaux (Facebook, Linkedin, Snapchat, Instagram, Pinterest, …). Parfois même ils ne sont QUE sur les réseaux sociaux. Si tu ne vis pas leur vie, tu auras du mal à connaitre leurs attentes dans un monde en mouvement perpétuel.

Recueillir et chouchouter le consentement email et sms.

L’email est de loin le canal relationnel le plus puissant et très souvent loin devant les réseaux sociaux. Mais pour l’utiliser il faut collecter le consentement de ton contact puis le chouchouter.

Identifier les mots clés tapés par ses clients.

Le Keyword Planner de Google Adwords ou Yooda Insight détaille le volume de requête sur tes mots clés importants et t’en suggère d’autres. Ça te servira à (re)penser ton arborescence et revoir ta manière d’écrire sur le Web.

Consulter ses œuvres sur mobile et sur ordinateur

Et oui la consultation mobile dépasse la consultation sur PC. Le vice c’est que tu crées sur PC et que ton réflexe est donc de vérifier, jauger et évaluer aussi sur PC, alors que ton client est de plus en plus souvent sur Mobile. A noter les outils comme Browserstack pour la vérification sur plusieurs navigateurs et environnements ou Litmus pour la vérification sur les différents terminaux emails.

Tester pour apprendre.

Et apprends à tester. Pour traquer les bugs sans merci (on dit que pour 1 semaine de développement prévoir 1 semaine de test), pour évaluer l’ergonomie, pour améliorer tes dispositifs, pour optimiser tes achats publicitaires et faire baisser…Ton coût d’acquisition !

Passer en navigation privée.

Passe en navigation privée bien sûr pour consulter tes sites favoris sur les playmobiles mais aussi pour consulter les résultats de recherche de Google sans prendre en compte l’historique de navigation qui fausse l’affichage (ou plutôt le personnalise à ta navigation passée). Tu peux aussi dédier un navigateur à ce genre de recherche.

Aller dans un cyber café ou chez ses amis.

Consulte ton site comme si c’était la toute première fois. Vérifie que la vitesse de consultation reste satisfaisante.

Les astuces qui rendent plus intelligent (!)

Définir un objectif à chacune de ses actions digitales.

Par exemple ? Clic, collecte du contact, achat, réachat… Paramétrer ces objectifs dans Google Analytics et via le Facebook Pixel (pour un suivi de ta performance publicitaire).

Evaluer son coût d’acquisition.

Coût d’acquisition d’un prospect, taux de conversion du prospect en client pour calculer au final ton coût d’acquisition d’un client. Si ensuite tu sais calculer ce que va te rapporter le client pendant toute sa durée de vie alors tu seras en mesure de déterminer combien tu peux payer par prospect !

Mettre gentiment en doute la parole des experts.

Les paroles d’experts sont parfois des semi-vérités qui servent aussi les intérêts personnels de leurs émetteurs et sont exprimées en fonction d’une connaissance obligatoirement parcellaire.

Se former soi-même en permanence.

Forme-toi par toi-même en permanence aux outils et aux évolutions. Le mauvais ouvrier se plaint toujours de ses outils ! Le budget formation de ton entreprise étant très limité c’est donc à toi de jouer ! Va à la source (Se former à FB ads avec Facebook, au référencement avec Google, à l’emailing avec une solution emailing, etc…) et si possible en chopant une certification au passage. Quand on s’informe, on fait varier ses sources (annonceurs, médias, influents, blogs). On met aussi en place des actions de veille par mots clés (par exemple en utilisant Google Alerts).

Gérer un planning de ses opérations.

Emailing, production de contenus, community management, analyse des rapports… Organise toi pour ne pas te laisser déborder toi et ton équipe. Le Google Agenda est l’outil parfait pour partager auprès de tous un planning d’actions digitales.

Créer un tableau de bord et l’analyser.

Définis quelques indicateurs clés (tes objectifs) et suis les activement. Un tableau sous Microsoft Excel ou Google Sheet sera juste parfait !

Evaluer sa dépendance technique.

Non nous ne parlons pas ici de cigarettes ou pires addictions mais de solution digitale. Par exemple si tu utilises une solution emailing peux-tu facilement récupérer ton fichier d’adresses, tes désabonnés, tes cliqueurs etc… Si tu travailles avec une agence, peux-tu facilement en changer ?

Les astuces qui te protègent

En cas d’avis négatif, répondre activement.

Et poliment pour tenter de résoudre le problème. Un avis négatif peut devenir un abcès durable et polluer ton référencement naturel. Ça peut même devenir un lieu de rencontre de clients mécontents qui fera fuir les nouveaux prospects.

Chercher et surveiller sa marque régulièrement.

Avec Google Alerts par exemple regarde les usages qui sont fait de ta marque ou de ton domaine. Tu pourras aussi identifier des concurrents indélicats voire déloyaux.

Acheter soi-même ses noms de domaine.

Achète tes noms de domaine toi-même et si tu confies l’achat à un prestataire externe, assure-toi contractuellement que tu en restes bien propriétaire.

Contractualiser la propriété intellectuelle.

Photographes, développeurs informatiques, graphistes, rédacteurs… Qu’ils soient des salariés internes ou des prestataires externes… Veille au transfert des droits liés à la propriété intellectuelle et les droits à l’image. Méfie-toi du plagiat quand on te livre un contenu rédactionnel !

Devenir un gros parano.

Tu seras prudent avec la sécurité de manière paranoïaque. Tout particulièrement les veilles de vacances, de ponts et de jours fériés. Sois aussi vigilant avec les membres de ton équipe ou tes prestataires. Le stagiaire fraîchement recruté peut s’avérer malhonnête.

Pense à te déconnecter (boîte mail, compte sociaux, site e-commerce…), change de mot de passe régulièrement… et varie les plaisirs. Chaque utilisateur de tes solutions doit avoir un login d’accès et si possible avec des droits d’administration différent en fonction de son rôle dans le projet. Le stagiaire susmentionné ne devrait pas avoir les clés de ton fichier client par exemple.

Ne voler ni fichiers de contact ni image ni texte.

Les fichiers de contacts sont truffés d’adresses pièges, les images de banque d’images sont surveillées automatiquement et les textes sont faciles à chercher. Bref il y a de fortes chances que tu te fasses prendre la main dans le sac, avocat et procédure à la clé. Sympa non ?

Faire de son mieux pour partager les bonnes pratiques.

Tes collègues t’apprécieront, ton patron et tes clients t’adoreront.

Tu peux par exemple partager ces X Commandements !

Adresse : 46 Rue René Clair, 75018 Paris

Téléphone : +33 1 86 97 97 00

Mail : hello@leviersdavance.com

Inscrivez-vous à notre newsletter